Tomates à la Médicis

Les beaux jours reviennent, et avec eux, les premières tomates commencent leur show sur nos étals ! Certes, les puristes diront que c’est un petit peu tôt et que la pleine saison ne commence pas, au bas mot, avant le mois de mai. Cependant, celles qu’on trouve déjà commencent à être de bonne taille !

Après des mois de jeûne forcé de tomates, j’ai craqué et j’en ai acheté quelques unes. Elles sont loin d’être aussi parfumées que celles du mois de juillet, alors je me suis une fois encore tournée vers mes vieux grimoires pour les accommoder à l’ancienne. Et j’ai trouvé les tomates à la Médicis !

Pour l’origine du nom, j’avoue malheureusement être à sec. Rien sur internet, rien dans le bouquin, rien nul part ! En revanche, ce que je sais, c’est qu’il s’agit d’un plat délicieux, équilibré, complet, rapide, et surtout, sans ingrédient introuvable comme l’huile de noisette ou le citron caviar. Facile à préparer, aristocratique de nom, les tomates à la Médicis anobliront vos dîners et raviront les enfants.

Je parie que ces tomates vous sauveront la vie 😉


Pour 4 personnes
Temps nécessaire : 30 minutes
Coût :

Matériel :

1 couteau d’office
1 cuillère à café
1 planche à découper
1 plat rectangulaire pouvant aller au four
1 petit bol

…et c’est tout !! Elle est pas belle la vie ?


Ingrédients :

4 grosses tomates (par exemple la variété cœur de bœuf, ou de taille similaire)
4 œufs
1 cuillère à soupe de chapelure (environ)
30 grammes de beurre
30 grammes de fromage râpé
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
1/2 cuillère à café de fines herbes hachées (mélange type persillade)
sel, poivre


Préparation :

  • Préchauffez votre four à 180°C, en chaleur tournante si possible.
  • Commencez par bien laver vos tomates. L’idée est de les faire cuire (et les manger) avec leur peau, donc il vaut mieux les déguster sans le moindre résidus de terre ou de pesticide.
    Découpez le dessus de la tomate, autour du pédoncule et du reste de la tige. Comme il s’agit de la partie la plus fibreuse du fruit, vous pouvez le jeter. Personnellement, je préfère le grignoter 😉 J’aime trop les tomates pour en perdre !
  • Videz délicatement les tomates, en évitant de les percer, et en récupérant la chair et le jus dans le bol (les pépins ne seront en revanche pas utiles). C’est l’étape la plus technique de la préparation. N’hésitez donc pas à prendre votre temps, quitte à procéder à l’aide d’une cuillère à café.

C’était délicat, mais je l’ai fait ! Et bien sûr, j’ai gardé la chair…

  • Une fois vos tomates vidées, dressez-les dans le plat allant au four, creux en l’air.
  • Cassez un œuf dans chaque tomate. Si vous avez bien choisi votre variété, l’œuf remplira entièrement la tomate sans déborder.
  • Salez et poivrez chaque tomate garnie.
  • Parsemez de chapelure et de fromage râpé. Terminez en déposant une noisette de beurre au sommet de chaque tomate.

Et hop ! Au four ! (et oui, cette fois-là, je n’en ai préparé que deux)

  • Enfournez et laissez cuire pendant 20 minutes. Surveillez bien ! La tomate doit gentiment cuire, la surface gratiner, et l’œuf cuire sans être dur (un peu comme un œuf cocotte…)
  • Pendant que les tomates cuisent gentiment, préparez la sauce qui viendra les habiller à leur sortir du four. C’est très facile ! Il vous suffit de rajouter l’huile d’olive à la pulpe de tomates. Remuez bien.
  • Salez et poivrez. Terminez avec les fines herbes (ou, comme la photo ci-dessous, de la coriandre fraîche). Encore deux petits coups de cuillère, et le tour est joué !

Une fois la cuisson terminée, vos tomates doivent être joliment gratinées. Servez aussitôt, et arrosez de votre sauce parfumée à la pulpe de tomates.

J’ai servi ma tomate à la Médicis avec des « Spinach mat Botter », autrement dit des épinards cuits à la luxembourgeoise, avec beurre et échalotes. Un délice !

Et hop ! Un repas complet, léger, et délicieux, prêt en trente minutes ! Avouez que ça vend du rêve 😉 Et bien entendu, comme toutes les recettes anciennes, c’est un plat que vous pouvez facilement adapter à vos préférences, en changeant les épices, supprimant la sauce, voire même en remplaçant les tomates par des poivrons !

Marie de Médicis ne vous renierait pas 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !
avril 11, 2018

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge