Les Kniddelen : Quenelles made in Luxembourg

Cela fait quelques semaines maintenant que je n’ai pas posté de recette luxembourgeoise… Et ça commençait à me manquer, si vous saviez ! C’est pourquoi le week-end dernier, j’ai décidé de prendre le taureau par les cornes et de préparer des kniddelen ! En matière de recette traditionnelle luxembourgeoise, on fait difficilement mieux ; ce n’est ni plus ni moins que la version luxembourgeoise des spaetzle germano-autro-mosellans. Et même si la ressemblance est plus lointaine, ils me font personnellement penser aux knepfis alsaciens dont je vous parlais il y a quelques mois…

Personnellement, j’adore. Déjà, c’est luxembourgeois, alors j’ai une petite préférence nationale 😉 Et puis ensuite, j’adore leur look ! Les Kniddelen ont ce petit style rustique que j’aime tellement, et leur côté irrégulier est, à mon avis, ce qui fait tout leur charme. Et puis franchement, ils sont super faciles à préparer. La pâte n’a pas besoin de lever, sans ingrédients difficiles à trouver (ne jamais sous-estimer la difficulté de trouver de la farine de manioc un samedi matin dans une ville de campagne), et la préparation est super rapide !

Point de vue goût, c’est un délice. Les Kniddelen sont légers (chose peu commune pour une recette à la farine de blé), goûteux, et l’assaisonnement est très facile à adapter à vos préférences. J’ai préparé mes Kniddelen mat Speck, autrement dit au lard, mais les possibilités sont infinies !

Alors vous savez quoi préparer pour le dîner de ce soir 😉


Pour 6 personnes
Temps nécessaire : 45 minutes
Coût :

Matériel :

1 cul-de-poule
1 fouet à main (pour mélanger)
1 balance de cuisine
1 tamis (facultatif)
1 verre doseur
1 bol (pour peser la farine si vous décider de la tamiser)
1 grande casserole (pour la cuisson)
2 cuillères à soupe pour former vos Kniddelen
1 écumoire
1 plat pour réceptionner vos Kniddelen en fin de cuisson


Ingrédients :

500 grammes de farine de blé (par opposition au Stäerzelen, faits avec de la farine de sarrasin et selon une recette un peu différente)
4 œufs
150 grammes de fromage blanc (j’ai utilisé un pot de yaourt made in Luxembourg, tellement bon que c’est presque criminel d’en mettre dans une recette ; mais à plat luxembourgeois, ingrédients luxembourgeois !)
200 mL de lait (environ 220 grammes)
sel, poivre, épices de votre choix (ex. curry, paprika, herbes de Provence…)

Presque trop bon pour une pâte à Kniddelen...

Luxlait est LA grande marque de production laitière locale. Yaourts et fromages sont produits avec du lait du Luxembourg, et c’est une tuerie !


Préparation :

  • Si vous avez un tamis dans vos placards, pesez la farine dans le bol, et tamisez-la dans le cul-de-poule. La farine non tamisée fonctionne très bien également, mais elle demande juste un peu plus d’huile de coude pour mélanger aux ingrédients !
  • Une fois votre farine dans le saladier, creusez un puits au centre.
    Cassez les œufs au milieu du puits. S’ils débordent un peu, ce n’est pas grave. L’idée du puits est d’aider à avoir un mélange homogène en plaçant l’ingrédient (ici l’œuf) au centre de la préparation.
  • Commencez à mélanger à l’aide du fouet. Mettez-y de l’énergie ! Le mélange commence à peine à se créer, donc il demande pas mal de force dans les bras pour avoir un résultat encore loin de la pâte finale. Mais pas d’inquiétude, on change ça très vite !
  • Une fois tous vos œufs incorporés et bien mélangés, rajoutez le fromage blanc ou le yaourt (vous pouvez en engloutir une cuillerée au passage, personnellement j’adore ! Par contre, pour une question d’hygiène en cuisine, changez de cuillère après votre forfait !)
    Versez le lait petit à petit sur votre mélange. Évitez de tout mettre d’un coup, sous peine de vous retrouver avec une soupe difficile à mélanger. Au contraire, rajouter progressivement le lait permet d’harmoniser petit à petit la préparation, tout en fouettant, jusqu’à avoir un mélange bien lisse.
Une bien belle pâte à Kniddelen !

Par-fait !

  • Votre pâte est prête lorsqu’elle a l’épaisseur d’une pâte à gâteaux. Inutile de songer à façonner, le charme des Kniddelen est leur côté irrégulier ! Normalement, vous avez utilisé tout le lait, et la préparation n’a pas de grumeaux. Salez et poivrez selon votre goût (point de vue sel, j’ai utilisé environ 10 grammes de sel et 1/2 cuillère à café de poivre). Rajoutez également les épices de votre choix !
    Faites bouillir environ 2 litres d’eau salée dans la casserole.

Une fois l’eau arrivée à ébullition, il est temps de former vos Kniddelen. Pas d’inquiétude, c’est très facile !!

  • Avec la première de vos cuillères à soupe, prenez une cuillerée de pâte à Kniddelen.
  • A l’aide de la seconde cuillère, faites glisser votre pâte dans l’eau bouillante. La boule va immédiatement cuire en surface, et couler au fond de la casserole. Recommencez l’opération avec une autre cuillerée, jusqu’à épuisement de la pâte.
    Vos Kniddelen sont cuits lorsqu’ils remontent entièrement à la surface. Récupérez-les alors à l’aide de l’écumoire, et déposez-les dans le plat. Ne soyez pas trop pressés, même lorsqu’ils commencent à remonter. Il est possible que l’extérieur soit cuit, mais que l’intérieur soit encore coulant. C’est ce qui a failli m’arriver, parce que j’avais formé des Kniddelen assez gros. Heureusement, je m’en suis aperçue à temps ! Au contraire, il est également possible que les Kniddelen attachent légèrement au fond de la casserole, ce qui les empêche de remonter. Il faut être attentif…

Lorsque tous les Kniddelen sont cuits, c’est le moment de passer à table ! Vous pouvez les servir avec des lardons, pour des Kniddelen mat Speck, une petite noisette de beurre, ou une cuillère à soupe de crème. Vous pouvez également les faire revenir à la poêle pour ajouter du croustillant.

Kniddelen mat Speck !

Une préparation toute simple pour des Kniddelen parfaitement réussis...

Kniddelen mat Speck, wann ech gelift !

Une dernière bonne nouvelle ? Les Kniddelen s’accommodent très bien de divers assaisonnements, et se réchauffent très bien. Ils sont également excellents pour accompagner vos viandes, et sont l’apothéose de vos gibiers !

Alors bon appétit 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !
février 21, 2018

Étiquettes : ,
  • Les « Kniddelen » étaient un plat de tous les jours des paysans, donc assez « sobres ». J’en ai mangé moi-même chez mes grands-parents avec en accompagnement un bol de lait caillé, rien de plus. Pour les jours meilleurs on ajoutait des lardons de lard gras!, peut-être du lard maigre et le luxe absolu… du beurre noisette. Pour moi la combinaison des trois fait le goût des vrais « Kniddelen » luxembourgeois. Mais comme toujours pour chacun de ces plats il y a au moins des centaines de recettes

    • C’est très vrai 🙂 sans compter que le Luxembourg étant très rural à une certaine époque, et le commerce moins développé qu’aujourd’hui, nos aïeules cuisinaient avec les produits régionaux… des localités avant l’heure !!
      Reste que même s’il s’agissait d’un plat sobre, comme vous dites, il est délicieux 🙂 avec ou sans lard, à la sauce tomate, ou en fonction des goûts de chacun, les kniddelen sont faciles à préparer, et ont encore toute leur place dans les cuisines du XXIe siècle!!
      Merci pour ces éclaircissements !
      Jane

  • les « Kniddelen » façôn luxembourgo-badenoise. Ma femme est originaire de Freiburg i.B. , donc du sud-ouest de l’Allemagne. Cette région raffole des « Spätzle » et des « Knöpfle » (les premiers étant d’origine suabe, les deuxièmes venant de l’Allgäu). Soit dit en passant la cuisine pauvre à travers l’Europe ne se distingue pas tellement! Bref, ma femme utilise pour faire les Kniddelen des cuillères à café. Biensûr ça fait plus de travail, mais c’est délicieux! Il est évident que nos grand-mêres (avec des familles de 6-10) les faisaient autrement. 🙂

    • Oui bien sûr 🙂 la cuisine locale se ressemble dans les régions proches, parce que les ingrédients sont similaires, mais aussi je pense pour une raison de bon sens !! On constate cela aussi avec les gromperenkichelcher ; le plat existe au Luxembourg, mais on le retrouve aussi en Alsace, en Belgique, et même en Suisse ! Les noms sont différents, mais la recette pas tant !
      Je devrais essayer avec des cuillères à café… des kniddelen de taille plus réduites peuvent être intéressants aussi ! Mais c’est certain qu’il n’y avait pas le temps d’entrer dans ce genre de détails pour les grandes tablées…
      Merci d’avoir pris le temps de commenter, et bonne journée!!
      Jane

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    CommentLuv badge