Knepfi d’Alsace

 

Elles sont aussi connues sous le nom de « knepfle« . Je connaissais le plat depuis des années, mais c’est dans un vieux grimoire (oui, encore un^^) que j’ai trouvé une version qui me plaisait. Elle m’a même tellement plu que j’ai décidé de la garder telle quelle, sans en changer une virgule !!

L’inconvénient est que la recette faisait en tout…six lignes. Autant dire qu’il manque un peu (des tonnes) de détails pour obtenir un résultat parfait. Mais pour un premier essai, je suis plus que contente.

En fait, les knepfi sont la version alsacienne des pâtes. Comme les gnocchi, comme les knödel, mais sans les pommes de terre 🙂 Et devinez quoi ? Ils font une entrée parfaite ! Je les ai pétris au lait, ils sont donc plus légers que dans la plupart des recettes (vous n’aurez pas l’impression d’avoir un parpaing sur l’estomac durant tout l’après-midi !). J’ai également suivi à la lettre les recommandations du livre, en dégustant mes knepfi sur une petite tranche de pain beurré.

Et puis ce que j’adore, c’est que c’est un plat « autonome ». Comprenez, on pétrit, il lève, on façonne, et ça cuit ! Pas besoin de le surveiller ou de passer des heures à remuer. Les 3/4 du boulot, c’est lui qui le fait, tout seul comme un grand !

Alors pour une expérience vraiment savoureuse, c’est par ici !


Pour 2 personnes (ou 4 entrées)
Temps nécessaire : 20 minutes + 2 heures de repos
Coût :

Matériel :

1 terrine, genre cul-de-poule
1 casserole
1 écumoire
1 balance de cuisine
1 tamis (facultatif)
1 cuillère à soupe
1 passoire


Ingrédients :

170 grammes de farine + quelques poignées pour façonner
1 oeuf
80 grammes de lait (environ 8 cL)
1 grosse pincée de sel fin
8 tranches de pain (j’ai utilisé du pain complet fait maison, c’est encore meilleur !)
1 briquette de coulis de tomate
30 grammes de beurre
50 grammes de fromage râpé


Préparation :

  • Pesez votre farine dans un petit bol, et tamisez-la dans le cul-de-poule. C’est pour avoir une farine fluide et éviter les grumeaux. Ce n’est pas une étape obligatoire, la recette peut très bien réussir sans passer par là. Il faut juste un peu plus d’huile de coude 😉
  • Rajoutez le sel, et mélangez à l’aide de la cuillère à soupe pour bien répartir. A cette étape, vous pouvez également rajouter quelques épices, comme le curry ou le paprika. Ce n’est pas très alsacien, mais délicieux !
  • Cassez l’œuf sur la farine, et mélangez à nouveau. Vous devez obtenir un mélange assez grumeleux. N’oubliez pas de remuer au fond, la farine a tendance à s’y cacher. Le knepfi doit être bien homogène.

Après un œuf…

  • Pesez votre lait. Vous pouvez éventuellement en mettre moins, il sera toujours temps d’équilibrer plus tard. Mais surtout, pas plus !! La pâte deviendrait trop liquide, il faudrait compléter à la farine, ce qui rendrait le plat plus lourd.
  • Versez le lait petit à petit sur le mélange œuf/farine, tout en remuant. La pâte va petit à petit s’assouplir et devenir bien lisse, tout en restant malléable (elle doit être souple mais sèche au toucher). Si vous mettez trop de lait, la pâte deviendra trop coulante et difficile à manipuler. Dans ce cas, rajoutez une ou deux cuillères à soupe de farine, et mélangez bien.

Vous avez remarqué ? Pas besoin de pétrir à la main !! On garde les pattes propres 🙂

  • Une fois votre pâte lisse, recouvrez le cul-de-poule d’un film de plastique alimentaire, et laissez reposer 2 heures. Vous pouvez le mettre au frais, mais ce n’est pas une obligation (et honnêtement, ça ne change pas grand-chose).

  • Après les deux heures, faites bouillir de l’eau dans la casserole avec une pincée de sel.
  • Pendant que l’eau chauffe, façonnez vos knepfi. Farinez vos mains, et formez de petites boules dans votre pâte, un peu plus grosses qu’une noisette. La recette étant délicatement silencieuse sur la taille des knepfi, j’ai testé différentes tailles. Trop gros, les knepfi sont indigestes. Trop petits, on les goûte à peine. Il faut donc trouver le juste milieu !!
  • Une fois vos knepfi formés, plongez-les dans l’eau bouillante à l’aide de l’écumoire. Laissez cuire 8 minutes. Ils commenceront très vite à flotter, mais ils ne seront pas cuits pour autant, et seront même un peu lourds. Au bout de 8 minutes, les knepfi seront beaucoup plus tendres 🙂

Prêt à cuire !!

  • Pendant la cuisson des knepfi, faites griller les tranches de pain, au grille-pain ou au four en fonction de vos moyens. Une fois le pain grillé, étalez immédiatement une petite couche de beurre. Il va fondre, et légèrement dorer. C’est l’idéal pour avoir un goût délicat 🙂
  • Égouttez les knepfi à la fin de la cuisson. Vous pouvez en goûter un nature au passage. Seul, c’est tout aussi délicieux !

C’est prêt 🙂

  • Recouvrez les tranches de pain avec les knepfi, sans surcharger, mais de façon à recouvrir toute la surface.
  • Versez la sauce tomate sur les tartines, et terminez au fromage râpé. Vous pouvez remplacer la sauce tomate par du jus de viande (on en trouve du tout préparé en bocal dans les supermarchés) ou du beurre fondu. Les trois sont délicieux !!

Dégustez aussitôt, les knepfi sont meilleurs chauds !!

Les knepfi peuvent être améliorés avec quelques épices, ou encore des herbes de Provence, directement dans la pâte ou mêlés à la sauce. Vous pouvez également tenter la version sucrée, en rajoutant une pincée de sucre à la pâte (et en supprimant le sel), et en remplaçant le coulis de tomates par une sauce au chocolat ou au caramel. Cela dit, je n’ai pas essayé moi-même, donc c’est à vos risques et périls !!

Comme la plupart des recettes anciennes, les knepfi sont une excellente base, et se soumettent à toutes vos fantaisies !

Donnez en commentaires vos idées pour personnaliser la recette !!

Rendez-vous sur Hellocoton !
novembre 11, 2017

Étiquettes : , , , ,
    • elles sont délicieuses, je te le recommande vraiment 🙂 J’ai personnellement beaucoup aimé la dégustation sur toast, je n’avais jamais essayé, j’ai trouvé que c’était une excellente idée !

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *