Gromperenkichelcher : Le challenge est dans le nom

 

Un plat luxembourgeois, oui, encore !! Mä ech si Lëtzebuergesch a ech wunne zu Lëtzebuerg*, alors il faut bien que je vous en parle de temps en temps !!

Ce nom très complexe (et très luxembourgeois) cache en fait une réalité très simple : ce sont des galettes de pommes de terre !! C’est un plat typique d’ici, que je connais depuis mon enfance (ma mère nous en préparait régulièrement) et qu’on retrouve dans toutes les baraques à frites. La recette existe également en Belgique, avec quelques différences, mais ma préférée est celle d’ici.

Étrangement, il s’agit de mon premier essai. Faute d’avoir ma mère à côté de moi pour transmettre la recette familiale (qui d’ailleurs n’existe pas), je me suis fait mon propre avis en m’inspirant de la recette du blog Les recettes de Lut. Je ne suis pas déçue du résultat !!

Si vous voulez goûter, c’est par ici 😉

Miam !

*Je suis Luxembourgeoise et j’habite au Luxembourg. (je ne peux pas en dire beaucoup plus, j’ai commencé les cours le mois dernier !!)


Pour 2 personnes
Temps nécessaire : 30 minutes (ça change des 24 heures des pâtés au Riesling !!)
Coût :

Matériel :

1 couteau économe
1 couteau d’office
1 robot ménager équipé d’une râpe, ou une râpe à main (et de la patience)
1 saladier
1 spatule (c’est vraiment histoire de rallonger la liste, parce que pour moi ça va de soi)


Ingrédients :

300 grammes de pommes de terre (pesées épluchées ; impossible de vous donner le nombre, ça varie en fonction de la variété. J’ai personnellement utilisé 3 pommes de variété Marilyn)
1 oignon
2 œufs
sel, poivre
de l’huile d’olive (pour la poêle)


Préparation :

  • Pesez et épluchez vos pommes de terre. Il est préférable de les peser épluchées, pour bien assurer l’équilibre œufs/pommes de terre, mais la perte de l’épluchure n’est pas énorme. Vous pouvez peser 320 grammes, vous serez sûr d’avoir ce qu’il faut !!
  • Évitez de les tremper dans l’eau après épluchage. Beaucoup de recettes le recommandent pour se débarrasser de l’amidon contenu dans les pommes de terre. Sauf que cet amidon, on en a besoin 🙂 Il permet aux gromperenkichelcher (on va dire les galettes, c’est plus simple) de mieux se tenir. C’est pas une tortilla^^
  • Une fois vos pommes de terre épluchées, il est temps de les râper !! Pour éviter de s’user les bras, rien ne vaut un bon robot de cuisine. Si possible, choisissez la râpe à gros trous ; la différence au goût n’est pas flagrante, mais le look est un chouïa plus rustique !

Mon petit miracle ; sans lui, pas de Gromperenkichelcher !!!

  • Une fois vos pommes de terre râpées, déposez vos morceaux dans le saladier.
  • Épluchez et découpez votre oignon en morceaux assez fins. Vous pouvez le passer à la râpe si vous le voulez, mais ce n’est en aucun cas une obligation.
  • Ajoutez vos morceaux d’oignons aux pommes de terre râpées, et mélangez bien.
  • Cassez les œufs dans les pommes de terre râpées. Mélangez bien, salez, et poivrez. A ce stade, vous devez avoir un mélange un peu visqueux, et sûrement pas appétissant. C’est normal, et je vous rassure, ça ne va pas durer 🙂
  • Votre pâte est prête ? Alors faites chauffer la poêle !! Et on n’oublie pas le fond d’huile 🙂
  • Une fois la poêle chaude, déposez en son centre l’équivalent de 2 à 3 cuillères à soupe de pâte. L’œuf battu tombe naturellement au fond du saladier, il est donc important de mélanger régulièrement pour répartir les ingrédients.

  • Faites cuire votre galette environ 5 minutes dans la poêle, avant de la retourner.
  • La galette doit être bien brune de chaque côté. Il est important que la poêle ne soit pas brûlante, parce que les pommes de terre doivent cuire !! Si la poêle est trop chaude, les galettes vont brûler tout en restant crues, et adieu le bon dîner 🙁
  • Une fois la première galette cuite, déposez-la dans un plat, et passez à la suivante !!

Pour les garder au chaud, vous pouvez mettre votre plat dans le four à 100°C jusqu’au moment de la dégustation. Le mieux est cependant de les déguster dès la sortie de la poêle, afin de garder tout le croustillant.

Il va de soi que la recette présentée ici est pour préparer une base ; vous pouvez agrémenter la recette avec des herbes, du curry (pas très luxembourgeois, mais sûrement très bon), des carottes, éventuellement des lardons… C’est un plat qui s’adapte à vos goûts !!

Dites en commentaire si vous arrivez à prononcer le nom !! (je n’y suis jamais arrivée)

Rendez-vous sur Hellocoton !
octobre 28, 2017

Étiquettes : , , ,
  • Chez moi aussi (en Bourgogne) nous avons nos galettes, elles sont presque semblables ! J’ai toujours vu faire les grands-mères mais elles n’utilisaient jamais de balance ! Pas facile de les reproduire ! En attendant c’est toujours un régal ! Bonne journée, bises

    • C’est super simple à préparer en effet 🙂 Et délicieux !! Quant au nom, on peut simplement l’appeler « galette de pommes de terre »^^ c’est la traduction littérale, puisqu’en luxembourgeois, « Gromperen », c’est les patates 😉

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *