Crème Parmentier

La semaine dernière, il faisait froid sur le Luxembourg. Qui dit octobre dit bientôt l’hiver, et qui dit hiver dit pomme de terre !! (et soupe, mais je voulais la rime). Il a fait assez frais au Luxembourg ces derniers temps, et malgré mon frigo presque vide, j’ai trouvé de quoi me réchauffer…chez nos aïeules bien sûr !! A chaque fois que j’ouvre un de ces livres, je crois avoir la berlue : ce ne sont pas une, deux, ou trois recettes, mais plusieurs centaines !! Et toutes à ma disposition !!

J’adore les noms de recette à coucher dehors, mais celui-ci n’est pas vraiment un mystère. Le grand Monsieur Antoine-Augustin Parmentier étant celui qui a fait connaître la pomme de terre en France, plusieurs plats portent son nom. Et, pas si étrangement, tous sont à base de pomme de terre 😉

Bref, vous avez compris, la Crème Parmentier est une soupe aux pommes de terres. Point de vue texture, c’est un velours.

La petite vache en bas à droite s’appelle Gervaise…

Question goût, un paradis…


Pour 4 personnes
Temps nécessaire : 1 heure
Coût :

Matériel :

1 casserole (ou une marmite)
1 passoire
1 saladier (il faut récupérer l’eau de cuisson)
1 louche
1 couteau économe
1 planche à découper
1 couteau d’office
1 mixer plongeant


Ingrédients :

750 grammes de pommes de terre (préférez des variétés type Agata ou Artémis, leur chair est assez farineuse et convient bien aux cuissons longues – plus d’informations ici)
50 cL de lait
3 L d’eau
1 poireau
20 grammes de beurre


Préparation :

  • Pour commencez, épluchez vos pommes de terre, en veillant bien à ne pas laisser la moindre petite peau. Il est préférable de les laver avant épluchage ; ça peut paraître vain, mais il ne faut pas oublier que les pommes de terre sont des racines… Et que nous avons tous passé l’âge de manger de la terre !
  • Pour empêcher vos pommes de terre de noircir avant cuisson, faites-les tremper dans un bol rempli d’eau froide. En plus de se conserver, elles perdront un peu de leur amidon, ce qui empêchera le potage d’être trop lourd. Évitez cependant de les laisser trois heures dans leur bain ; l’amidon est le responsable de la belle structure crémeuse du potage 😉 Ce serait dommage de la perdre !!
Image associée

…et ce n’est qu’un échantillon des milliers de variétés disponibles !!

  • Une fois vos pommes de terre épluchées, faites chauffer l’eau dans la casserole avec une cuillère à café de gros sel.
  • Pas de temps perdu pendant que l’eau chauffe !! Épluchez et découpez votre poireau (pour connaître tous les secrets sur cette étape super délicate, c’est sur la recette des Poireaux en asperges !)
  • Une fois que l’eau bout, retirez les pommes de terre de l’eau, et essuyez-les bien. Découpez-les en morceaux (vous pouvez faire de gros cubes d’environ 2 centimètres de côté, mais inutile de les râper ou de mesurer au millimètre)
  • Déposez vos pommes de terre et le poireau découpé en morceaux dans l’eau bouillante, et laissez cuire environ 40 minutes (en réalité, cela dépend de la taille de vos morceaux de pomme de terre ; plus ils sont gros, plus ils mettront de temps à cuire) Pour être sûr d’arrêtez la cuisson à temps, vous pouvez contrôler de temps en temps avec la pointe d’un couteau. Si elle s’enfonce dans la pomme de terre comme dans du beurre, banco, c’est cuit !!
  • Une fois les pommes de terre cuites, il est temps de les égoutter en récupérant l’eau de cuisson. C’est très important !! Elle servira pour donner sa consistance au potage (entre autres à cause de l’amidon), mais il y a une chose très importante à faire avant 😉
    Dans le fond de votre casserole (maintenant vite), faites fondre le beurre à feu doux. Évitez de le faire noircir, il en deviendrait toxique (si vous avez la chance de trouver du beurre clarifié dans votre supermarché, foncez ! C’est encore ce qu’il y a de meilleur !)

Bonjour Monsieur Parmentier !

  • Faites revenir vos pommes de terre et poireaux dans le beurre fondu. Inutile de le faire façon pommes de terres sautées, une petite coloration suffit. C’est juste histoire de lui donner un petit goût en plus 😉
  • Lorsque les pommes de terre ont absorbé tout le beurre fondu, rajoutez l’eau de cuisson. Surtout, allez-y doucement !! Si votre casserole est trop chaude, vous aurez un beau bouquet de fumée (voire, dans le pire des cas, un accident domestique). Et donc détecteur qui sonne, pompiers, assurances…et pas de crème Parmentier !!! Donc soyez délicat, et rajoutez l’eau petit à petit 🙂
  • Une fois l’eau de cuisson rajoutée, versez également le lait peu à peu. Remuez bien, poivrez, et faites mijoter 10 minutes afin de mélanger les saveurs.
  • Une fois ce temps passé, mixez le mélange pour avoir une belle texture veloutée.
  • Goûtez, et n’hésitez pas à équilibrer le goût si besoin. Rajoutez du sel pour avoir davantage de goût, du poivre, voire, pour les plus aventuriers, de la muscade, de l’ail, ou des herbes de Provence 🙂

Et dégustez 😉

J’ai vraiment adoré ce potage ; il est tout simple à faire, et surtout, une fois lancé, il travaille (presque) tout seul !! Mon emploi du temps de la semaine ayant été absolument épouvantable, j’ai aussi été contente de découvrir qu’il se conserve très bien, au moins trois jours au réfrigérateur sans perdre de son goût. La texture épaissit un peu, mais il suffit de rajouter trois cuillères à soupe d’eau et de bien mélanger avant de réchauffer, afin de retrouver toutes les saveurs de la crème Parmentier.

De façon plus personnelle, je suis sincèrement désolée de ne pas pouvoir consacrer plus de temps au blog. Je fais de mon mieux, mais je rentre très tard, et pour une excellente raison…mes cours de luxembourgeois ont commencé, yay ! Malheureusement, ça signifie aussi que j’ai moins le temps de venir ici. Mais pas d’inquiétude, vos visites sont toujours les bienvenues, et j’ai encore beaucoup de recettes à vous faire partager !!

Alors n’hésitez pas à lâcher un commentaire pour dire combien vous les aimez 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !
octobre 14, 2017

Étiquettes : , , , , , ,
  • haaaa je confirme, cette soupe est un délice !!! souvenir d’enfance pour ma part, la maman de mon parrain en préparait une divine !! bises, bon dimanche et merci de ton petit mot, à bientot !!

    • Les recettes familiales, il n’y a que ça de vrai 😉 je suis contente de savoir que c’est un souvenir d’enfance pour toi, ça démontre bien que ces vieilles recettes sont des nids à souvenirs !!

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *