Poireaux en asperges

Les poireaux sont partout sur nos étals en ce moment, et, coup de bol, c’est un légume que j’adore !! Certes, il fait pleurer (c’est un cousin de l’oignon), mais il a une valeur calorique extrêmement faible, et surtout, il est délicieux ! Evidemment, nos grand-mères ne l’ont pas raté, et elles ont su en faire de véritables miracles !!

Vous pouvez me taxer de paresse si vous voulez, car cette recette est extrêmement simple, mais je l’ai trouvée dans au moins trois livres de recettes anciennes. C’était un classique de la cuisine de nos aïeules !! Personnellement, j’ai surtout été séduite par sa forme. Je n’avais jamais pensé à garder la forme des poireaux pendant la cuisson, et finalement c’est ludique !!

Une fois n’est pas coutume, cette recette est une base ! Autrement dit, je ne vous propose ici que l’idée générale. Faites jouer votre imagination pour l’agrémenter ! Une nouvelle sauce, quelques épices, et le tour est joué 😉

Alors, on tente ? 😀


Pour 4 personnes
Temps nécessaire : 1 heure
Coût :

Matériel :

1 planche à découper
1 couteau tranchant
de la ficelle de cuisine
1 grande casserole (ou 1 cocotte)


Ingrédients :

4 ou 5 poireaux (en fonction de leur taille et de l’appétit des convives)
3 litres d’eau
de la vinaigrette (facultatif, une fois encore, je ne vous propose que la recette de base)


Préparation :

    • Pour commencez, épluchez vos poireaux. Certains supermarchés les vendent déjà prêts (ou presque), déjà privés de leurs fanes et racines. L’un ou l’autre est possible ; l’important est de surtout ne pas les couper en deux !
    • Pour éplucher les poireaux, il faut évidemment couper les racines, mais également les fanes d’un vert vif. Elles seraient difficiles à cuire et trop dures sous la dent. Pour avoir un repère, vous pouvez décider de couper deux centimètres en-dessous de la séparation des feuilles. Vous serez assurés d’avoir un poireau bien tendre !!

      Deux centimètres 🙂

    • Ôtez la feuille supérieure de vos tiges de poireau, voire également la feuille du dessous. Elles sont généralement filandreuses et difficiles à mâcher.
    • Lavez bien vos poireaux, s’il le faut en soulevant les feuilles supérieures des tiges (ça fait très bizarre tourné de cette façon). Comme ils poussent à même le sol, ils ont la fâcheuse tendance de s’encombrer de terre ou de sable (quelle grossièreté de leur part). Lavez-les bien, mais n’enlevez pas trop de feuilles (ou alors vous n’aurez plus rien à manger). Et surtout n’oubliez pas qu’une fois que c’est enlevé, on ne peut plus remettre !!
    • Une fois vos poireaux tout propres, attachez-les ensemble à l’aide de la ficelle de cuisine. Si vous cuisinez pour dix, évitez de faire une botte de géant, mais vous pouvez les attacher par trois ou quatre.
    • Faites chauffer l’eau dans votre casserole (ou la cocotte). Si vous aimez les poireaux natures (ou presque), deux cuillères à café de sel peuvent suffire à parfumer l’eau. Mais pour plus de fantaisie, vous pouvez rajouter du bouillon ou des épices (mais évitez le sucre^^)

  • Une fois l’eau bouillante, déposez-y délicatement vos poireaux attachés en jolies bottes. Ils vont flotter, c’est perturbant mais tout à fait normal. Ils cuiront tout à fait normalement, mais si vous avez peur d’avoir un côté plus croquant que l’autre, vous pouvez mettre un couvercle sur votre casserole. La vapeur descendante se chargera d’harmoniser la cuisson.
  • Laissez cuire vos poireaux pendant 1 heure, à petits bouillons.
  • Une fois ce temps passé, l’eau sera normalement légèrement colorée en vert. Vos poireaux doivent être fondants, mais garder un peu de tenue tout de même. Pour tester, vous pouvez planter la pointe d’un couteau dans vos poireaux. Un peu comme pour les gâteaux ! (sauf que la pointe ne doit pas ressortir sèche, mais vous devez rencontrer une texture fondante)
  • Egouttez délicatement vos poireaux (vous pouvez récupérer l’eau pour un potage, mais je ne suis pas sûre que ça en vaille la peine tellement la saveur de poireau y est discrète).

Disposez vos poireaux encore chauds sur une assiette ou un plat de service, et nappez de vinaigrette. C’est prêt !!
Pour plus de saveurs, vous pouvez naturellement les agrémenter d’une autre sauce, comme une béchamel, ou une sauce hollandaise. Et comme les poireaux en asperge sont une base, vous pouvez rajouter les épices que vous voulez, des herbes, et faire d’une recette de ménagère un repas de fête 🙂

Et vous, comment vous cuisinez ces légumes ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
octobre 7, 2017

Étiquettes : , , ,
    • Aha, merci^^ c’est vrai que c’est bon (j’adore les poireaux), mais j’aime encore plus le côté ludique !! Je suis sûre que bien présenté et bien assaisonné, ça fait un carton 😉

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *