Une moutarde douce 100% homemade…comme au Luxembourg !

Difficile à croire, mais un point commun entre la France et le Luxembourg est…la moutarde !! Piquante ou douce, aux herbes, au vin blanc, à la truffe, aux épices, il y en a pour tous les goûts !

En France, nous avons évidemment Dijon, et Yvetot dans une certaine mesure. Au Luxembourg, pas de ville particulière, mais bel et bien une production locale. La moutarde du Luxembourg est légèrement plus foncée que celle de nos grandes marques françaises. D’un goût aigre-doux, elle est beaucoup moins piquante que celle de Dijon, et convient particulièrement aux viandes et charcuteries.(elle me fait personnellement penser à de la Savora, mais ne dites pas cela à un natif du coin !!). Vous pouvez trouver davantage d’information sur le site de la moutarderie de Luxembourg.

A force de voir des recettes de moutarde traîner sur internet, j’ai eu envie de tester moi-même. En plus, j’en suis une grande consommatrice ! (parce que oui, il m’arrive de faire des choses que je ne mange pas…les confitures par exemple !!)

Croyez-le ou pas, mais cette moutarde fait vraiment la différence. Nous sommes dans un temps de reprise, des moments assez gris, alors avoir un condiment aussi personnalisé à chaque repas est un vrai bonheur !!

Je me suis fortement inspirée de la recette du blog belge Pourquoi pas Isa ? Mais à dire vrai, je ne cherchais pas spécialement à faire une moutarde luxembourgeoise, ou même tout simplement une moutarde douce. Je n’avais pas d’attentes particulières, mais comme toutes les recettes d’internet se ressemblent, j’ai suivi ! Quelle n’a pas été ma surprise lorsque j’ai goûté le résultat… Alors je suis ravie de la découverte, même si je ferai une autre tentative pour trouver le secret de la moutarde de Dijon !!

Comme vous pouvez le voir, je suis aussi une bonne consommatrice de moutarde de Luxembourg… Et surtout, celle du commerce et la mienne ont la même couleur ! En revanche, la fabrication maison a un goût plus prononcé !

Et puisque l’automne est la saison des gibiers et que cette moutarde les accompagne à merveille, c’est parti !


Pour 1 pot de 25 cL (ici j’ai rempli deux pots de 15, mais ils ne sont pas entièrement pleins)
Temps nécessaire : 6 heures (15 minutes de préparation, et le reste en macération)
Coût :

Matériel :

1 bol
1 robot ménager (type blender)
1 balance de cuisine
1 cuillère
1 pot de 25 cL (type pot à vis)
Pour la stérilisation : 1 cocotte (ou un stérilisateur si vous êtes chanceux)


Ingrédients :

60 grammes de grains de moutarde jaune
60 grammes de vinaigre de cidre
100 grammes d’eau
3 cuillères à soupe d’huile d’olive
1/2 cuillère à café de curcuma en poudre
9 grammes de miel
6 grains de poivre
1/2 cuillère à café de sel


Préparation :

  • Pesez l’eau et le vinaigre de cidre dans le bol. Vous pouvez remuer avec une cuillère à café pour avoir une meilleure répartition des liquides (cela dit ils sont homogènes, donc normalement ça se fait tout seul. C’est magique !)
    Laissez macérer au moins 4 heures. Cette étape est très importante, parce que les grains vont gonfler !! Ils vont absorber presque l’intégralité du liquide, ce qui vous empêchera d’avoir une soupe au moment de mixer. Regardez :

…au début du trempage…

…6 heures plus tard !

  • Au bout des 6 heures, vos grains de moutarde ont normalement bien gonflé, et absorbé presque toute l’eau et le vinaigre. Il est temps de commencer la stérilisation de votre pot. Pour plus d’informations sur la stérilisation, c’est par ici 🙂
  • Mettez vos grains gonflés dans le blender avec le reste d’eau et de vinaigre.
  • Rajoutez le reste des ingrédients.
  • Mixez à l’aide du blender. Faites bien attention à la chaleur produite par le robot (vous savez, celle qui abîme les mains et accessoirement permet de faire la pâte de praliné !!). Si le robot chauffe trop, votre moutarde risque de cuire et perdra son goût (ce qui serait dommage !!)
    Vous pouvez choisir de garder une texture granuleuse, pour faire votre moutarde à l’ancienne (mais elle serait meilleure avec des grains noirs, ce qui n’est pas le cas ici). Autrement, mixez progressivement, jusqu’à avoir une moutarde lisse.
  • N’hésitez pas à goûter et à redresser les saveurs selon vos préférences. Le curcuma et le miel donneront un goût plus doux, alors que le vinaigre rajoutera de l’acidité. N’oubliez également pas que le sel est un exhausteur de goût , si vous voulez des saveurs plus affirmées 😉
  • Une fois votre moutarde à votre goût, versez-la dans vos pots stérilisés.

    Cette moutarde peut se conserver quelques mois, hors du frigo si vous êtes sûr de la stérilisation de vos pots. Plus elle vieillira, plus elle deviendra piquante !! Vous pouvez bien entendu la personnaliser en rajoutant des herbes hachées, du vin blanc, du sel parfumé…faites jouer votre imagination !!

    A consommer sans modération 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !
September 9, 2017

Tags: , , ,
  • J’adore la moutarde et moi aussi je la fais maison, je l’aime sucrée comme on trouve notamment au Luxembourg, et d’ailleurs ma recette ressemble à la tienne j’ai l’impression, je note pour essayer ta variante la prochaine fois!!

    • 🙂 La moutarde du Luxembourg est vraiment très douce, je pense que ça vient du miel. Elle est excellente ! Après, j’ai fait la mienne il y a deux semaines, et aujourd’hui elle est déjà plus piquante. Un compromis entre le Luxembourg et Dijon en somme !!
      Le problème de la moutarde maison, c’est qu’elle disparaît aussi vite qu’elle est préparée^^

  • Comme toi je ne mange pas tout ce que je fais mais je goute quand même…. A part ça, ton expérience sur la moutarde maison me séduit beaucoup puique je suis une adepte du je fais tout moi même et je crois bien, en plus, que j’ai tous les ingrédients chez moi pour tenter cette expérience.

  • Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *