Tartelettes à la crème brûlée

 

…Ou l’art de mettre les recettes de nos grand-mères dans nos assiettes de 2017 ! De la crème brûlée… Une pâte sablée… Et c’est le miracle. La douceur de la crème brûlée, le croquant d’une pâte bien maîtrisée, et c’est l’expression fétiche (mais déposée) de Cyril Lignac qui vous vient aux lèvres !

Vous les avez vues sur la page Facebook, vous m’avez demandé la recette, les voilà !!

On connaît tous la crème brûlée (et on en est fan). J’ai été séduite par l’idée de les faire en tartelettes. C’est un changement super sympa, et ça permet d’avoir quelque chose de “consistant” sur l’estomac si on a fait un repas léger (comme cela arrive souvent en été).

Ici, j’ai fait la crème nature, mais vous pouvez la parfumer au gingembre, la jouer classique à la vanille ou au citron, ou audacieux avec de l’eau de fleur d’oranger, du café, ou de l’extrait d’amande amère.

On parie combien que ça va épater vos invités ?


Pour environ 10 tartelettes
Temps nécessaire : 2 heures
Coût :

Matériel :

2 saladiers (ou cul-de-poule, un pour la pâte et l’autre pour la crème)
1 chalumeau (tout le monde n’en a pas un, mais il reste la bonne vieille solution du grill du four)
1 fouet à main
1 balance de cuisine
plusieurs petits bols
(pour les pesées et pour battre l’œuf de la pâte sucrée)
du film plastique alimentaire
1 moule à tarte ou plusieurs moules à tartelettes (il vous faudra sûrement faire plusieurs fournées, peu de gens ont la chance d’avoir dix moules à tartelettes à la maison!)
1 petite casserole
1 rouleau à pâtisserie
du riz (le premier prix suffit ; ce n’est pas pour le manger, mais pour empêcher la pâte de lever)
papier sulfurisé


Ingrédients :

Pour la pâte sucrée :
1 œuf
230 grammes de farine
30 grammes de poudre d’amandes
120 grammes de beurre
80 grammes de sucre glace

Pour la crème brûlée :
4 jaunes d’œufs
25 cL de lait
50 grammes de sucre
15 cL de crème liquide entière
un peu de cassonade pour caraméliser


Préparation :

  • Commencez avec la pâte sucrée, car elle a besoin de reposer un peu au frais.
  • Pesez votre beurre dans un des saladiers. Si ce n’est pas déjà fait, coupez-le en petits morceaux (et si vous le pouvez, sortez-le du réfrigérateur trente minutes avant usage, il sera plus facile à manipuler).
  • Rajoutez la farine dans le saladier. Là, pas de miracle, il faut y aller à la main (propre). Mélangez le beurre et la farine jusqu’à obtenir une texture ressemblant à du sable (ou une pâte à crumble).
  • Torréfiez la poudre d’amandes (10 minutes au four à 165°C ; personnellement, j’utilise mon plat à tartes pour déposer la poudre, c’est pratique et plus rapide que le combo plaque du four/papier sulfurisé).
  • Une fois votre poudre torréfiée, ajoutez-la en même temps que le sucre glace au mélange beurre-farine. Mélangez bien (et cette fois-ci, vous pouvez utiliser une cuillère en bois).
  • Battez l’œuf à part dans un bol (il sera plus facile à incorporer). Rajoutez-le à la pâte, et mélangez. Vous pouvez commencer à la cuillère, mais comme toutes les pâtes, viendra un moment où il faudra y mettre la main.
  • N’oubliez pas de fraiser la pâte durant une minute ou deux (non, pas y mettre des fraises, mais l’écraser du plat de la main et la ramener, afin de lui donner de la consistance.) Ne le faites pas trop longtemps cela dit, ou la pâte deviendrait élastique.
  • Entourez de film plastique, et laissez reposer trente minutes au frais.

DSCN1815Miam, le bon caramel !

Maintenant, on prépare la crème brûlée !

  • Versez le lait et la crème dans la petite casserole, et faites chauffer à feu doux. L’idée est n’est pas de la faire bouillir, mais d’avoir un mélange tiède. Vous pouvez y faire infuser une gousse de vanille ou y râper des zestes de citron pour parfumer la crème (si vous voulez ajouter des arômes ou de l’alcool, ça se passe plus tard). N’oubliez pas de fendre la gousse avant infusion ! (ni de l’enlever une fois la crème tiède…)
  • Pendant que la crème chauffe (sous votre regard attentif, soyons courageux mais pas téméraire), déposez les jaunes d’œufs dans le saladier avec le sucre, et fouettez vigoureusement. Il faut que le mélange devienne bien blanc (vous pouvez utiliser deux œufs entiers si vous préférez, mais vous ne trouverez pas la blancheur recherchée).
  • Une fois vos jaunes blanchis avec le sucre, incorporez le mélange lait/crème tiède. Remuez avec précaution pour éviter les éclaboussures. Si vous voulez parfumer la crème avec du rhum ou de l’arôme d’amande amère (par exemple), c’est le moment!
  • L’appareil à crème brûlée est prêt (si vous ne voulez que la crème brûlée, vous pouvez la verser dans des bols ou petits pots passant au four et faire cuire).

On monte !!

  • Préchauffez le four à 190°C.
  • Sortez la pâte du réfrigérateur et farinez bien votre plan de travail.
  • Étalez la pâte sur environ trois ou quatre millimètres (elle doit normalement être beaucoup plus manipulable après son séjour au frais). Posez un de vos moules à tartelettes sur la pâte, et découpez des formes rondes plus grandes que la forme des moules (à cause des bords).
  • Foncez vos moules (si vous devez faire plusieurs fournée, remettez la pâte au frais, ou elle deviendra collante et difficile à travailler). Essayez de faire des bords bien droits 🙂
  • Recouvrez de papier sulfurisé les moules remplis de pâte (le papier doit recouvrir toute la pâte, y compris les bords).
  • Déposez le riz au-dessus en remplissant à chaque fois jusqu’en haut des moules. Comme la pâte va précuire à blanc, il faut un poids pour éviter les bords de tomber et le fonds de gonfler (vous pouvez un peu sucrer le fonds avant de mettre le papier sulfurisé).
  • Enfournez les pâtes durant 15 minutes. Gardez un œil sur la cuisson.
  • Vos pâtes sont prêtes lorsqu’elles sont bien blanches, mais pas encore blondes. Elles cuiront encore avec la crème 🙂 (la précuisson les empêche de boire toute la crème, elle est très liquide avant son passage au four).
  • Sortez les fonds de tartelettes dès qu’ils sont prêts. Laissez-les refroidir quelques minutes.
  • Préchauffez maintenant le four à 130°C (pas plus, ou la crème dorera sur le dessus, ce qui n’est pas le but recherché).
  • Versez la crème dans les fonds de tarte, et enfournez durant 40 minutes. La crème doivent obtenir une belle peau blonde sans brûler.
  • Lorsque les tartelettes sont cuites, sortez-les du four, et laissez refroidir au moins deux heures (ou au moins une heure au congélateur).
  • Au moment de servir, saupoudrez de cassonade et passez le chalumeau afin de caraméliser la surface.

Une bonne crème brûlée est chaude sur le dessus et encore froide à l’intérieur (et pour les débutants du chalumeau comme moi, évitez de faire brûler la pâte à tarte, croyez-moi ça arrive vite).

DSCN1821

Ici le bord est plus élaboré : j’ai foncé le fond des moules avec la pâte, puis j’ai découpé des petits carrés de tailles égales qui se chevauchent pour faire un joli motif d’écailles.

Et vous, comment vous aimez la crème brûlée ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
August 17, 2017

Tags: ,
    • Le plaisir d’une tarte allié à celui de la crème brûlée !! Personnellement, j’aime les deux, alors c’est une recette qui me convient très bien ! Et facile à faire 😉

  • Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *