Poulet aux noix

 

Il me restait du pain, je voulais du poulet, j’avais des noix… quoi de mieux ?

J’adore la volaille. C’est peu calorique, et surtout, on peut l’accommoder comme on veut ! Rôti, rillettes, au riz, au citron, les possibilités sont infinies.

Mes grimoires, eux, m’ont fait découvrir le poulet aux noix ! Plus exactement, la recette se nommait « poulet à la turque ». J’en ai ôté les oignons (que je n’avais pas) et le céleri (que je déteste). Avec les ingrédients restants, le poulet à la turque est devenu aux noix.

Et le petit plus, c’est que ça réutilise les restes de pain 🙂


Pour 6 gourmands (ou quatre si ce sont de gros mangeurs)
Temps nécessaire : 2 heures 30
Coût : €€

Matériel :

1 grande cocotte (du genre fait-tout)
1 terrine
1 mixer
1 cuillère en bois
1 balance de cuisine
1 grand couteau et une planche à découper (pour découper le poulet)


Ingrédients :

1 poulet d’environ 1.5 kg
3 litres d’eau (en fait assez pour recouvrir le poulet)
3 carottes
3 échalotes
3 clous de girofle
1 bouquet garni (thym et laurier)
1 cuillère à café de quatre-épices
2 gousses d’ail
sel, poivre
200 grammes de cerneaux de noix
70 grammes de pain sec
75 cL de lait


Préparation :

  • Votre poulet est normalement vidé et prêt à cuire (la plupart des supermarchés et bouchers les vendent même déjà troussés)
  • Faites chauffer un morceau de beurre ou une cuillère à soupe d’huile dans votre cocotte. Ce n’est pas essentiel pour la recette, mais ça permet d’éviter que la cocotte n’attache quand vous mettrez le poulet.
  • Pendant que la graisse chauffe, épluchez les carottes, les échalotes, et les gousses d’ail. Inutile de les couper 🙂
  • Plantez les clous de girofle dans les échalotes (autrement les clous vont s’échapper, vous risquez de croquer dedans à la dégustation, et c’est vraiment pas terrible)
  • Une fois les légumes épluchés et la graisse chaude, mettez le poulet dans la cocotte.
  • Rajoutez les carottes, ail, et échalotes. Mettez également le bouquet garni.
  • Recouvrez l’ensemble d’eau.
  • Saupoudrez avec le quatre-épices, salez et poivrez.
DSCN1932.JPG

Paré à cuire !! (enfin presque…il faut remettre de l’eau (ce que j’ai fait, pas d’inquiétude 🙂 )

  • Faites bouillir le tout. Il y a beaucoup d’eau, donc comptez une dizaine de minutes à puissance maximum.
  • Une fois l’eau bouillante, baissez le feu, et laissez mijoter (en gardant tout de même un petit bouillon) pendant 1 heure 30. Normalement, le bouillon va infuser, prendre le goût des légumes et du poulet, et diminuer d’environ un tiers.
  • Lorsqu’il ne reste que 20 minutes de cuisson, mettez le pain sec dans la terrine. Recouvrez avec le lait, et laissez imbiber.
  • Une fois le pain bien imbibé, hachez les noix au mixer (ou au blender, peu importe, l’important est d’avoir presque de la poudre).
  • Rajoutez le pain imbibé, et donnez encore un coup de mixer pour avoir une belle pâte lisse.
DSCN1936.JPG

ça n’a pas l’air très appétissant pour le moment, mais pas d’inquiétude, ça va changer !

  • Une fois la cuisson terminée, sortez immédiatement le poulet. Il est bien cuit lorsque ses articulations se détachent sans difficulté, sans avoir la chair trop sèche (dans ce cas il est trop cuit, et là il n’y a plus rien à faire). Si le poulet est cuit, laissez-le de côté. Il peut attendre gentiment (au pire on le réchauffera). Gardez bien le bouillon !
  • Poussez le feu sous le bouillon à puissance maximum. Laissez-le bouillir environ 20 minutes. Il a déjà bien diminué pendant la cuisson, mais il faut encore le faire réduire d’un tiers. Il sera plus concentré et donnera du goût à la sauce.
  • Une fois le bouillon réduit, goûtez (sans vous brûler). Il doit avoir un goût assez fort (normalement le quatre-épices domine légèrement). Le goût est assez concentré ? Alors on mélange à la sauce !
  • Rajoutez progressivement au mélange pain/noix. Il est possible que vous n’utilisiez pas tout le bouillon (il peut resservir pour beaucoup de choses, comme accompagner le riz qui accompagne volontiers le poulet). Le pain sert à lier la sauce, sans écraser le goût des noix. Vous devez obtenir une sauce épaisse, presque crémeuse, et très parfumée.
  • La sauce est prête ? Alors découpez le poulet. Pour mémoire, c’est d’abord détacher les cuisses (entières), puis on sépare les haut et bas de cuisses. Ensuite on fait les ailes, et en dernier les suprêmes (les blancs). C’est facile !
  • Dressez le poulet dans un plat de service, les assiettes, ou des bols de présentation, comme vous l’entendez. Nappez de sauce, décorez avec les légumes du bouillon si vous voulez, et servez 🙂
DSCN1937 bis

Ici, j’ai découpé un blanc, rajouté une carotte, et nappé de sauce. Avec une feuille de coriandre pour l’élégance 🙂

C’est délicieux, et ça change du poulet/patates ! Vous pouvez également ajouter une branche de céleri dans le bouillon, pour un arôme légèrement plus relevé.

Dites en commentaire votre recette préférée pour déguster la volaille !

Rendez-vous sur Hellocoton !
août 17, 2017

Étiquettes : ,
    • je dois admettre être très motivée par la gourmandise !! 😉 Malheureusement c’est souvent le souci avec les recettes anciennes ; certaines prennent un temps fou !! (enfin pas toutes, heureusement; je vais veiller à en publier certaines qui demandent moins de temps)
      Merci de ton commentaire 😀

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *