Glace à la madeleine

 

L’été, c’est la fête des glaces. Nos grands-mères rivalisaient d’ingéniosité pour en préparer, et nous ne sommes pas en reste du haut de notre XXIe siècle. Fruits, chocolat, cookie dough, bonbons, il y en a pour tous les goûts. On en trouve même au tiramisu ou au spéculoos.

Alors imaginez ma surprise quand je me suis aperçue qu’il n’y en avait pas à la madeleine !  Pourtant, c’est le plaisir régressif par excellence : Proust a écrit des pages sublimes pour dire combien un simple gâteau avait le pouvoir de le renvoyer au temps béni de son enfance à Combray. Et sans aller si loin, songez un instant ; depuis combien de temps n’avez-vous pas goûté à ces petits gâteaux, pourtant si communs dans notre enfance ? Dégusté un de ces petits délices sucrés, à la texture si ronde en bouche, et dont l’image seule suffit à nous transporter ?

Avouez que c’est un comble ! Et pourquoi s’en priverait-on en été, sous prétexte que c’est la saison des glaces ? Celle à la madeleine est un délice ; rien de mieux pour retrouver un petit plaisir d’enfance en plein été.

A tester de toute urgence pour ravir petits et grands !


Pour 1 litre de glace
Temps nécessaire : 1 heure 30 (+ refroidissement)
Coût : (et même encore moins si vous faites les madeleines vous-même, mais ce serait franchement criminel)

Matériel :

1 sorbetière
2 saladiers (ou cul-de-poule)
1 petit bol (pour mélanger les jaunes et le sucre)
1 cuillère en bois
1 fouet électrique
1 mixer
1 boîte pour ranger la glace


Ingrédients :

3 jaunes d’œufs
25 grammes de sucre
50 cL de lait (un demi-litre)
6 madeleines du commerce (vous pouvez les faire maison, elles seront sûrement bien meilleures que celles du supermarché, mais aussi bien trop bonnes pour finir en glace)
25 cL de crème liquide entière bien froide (1 petite bouteille)


Préparation :

  • Si votre sorbetière n’est pas autonome (comme 90% des sorbetières à prix abordables), n’oubliez pas de mettre l’accumulateur de froid dans le congélateur au moins 12 heures avant de démarrer la préparation (24 étant l’idéal)
  • La préparation d’une glace est assez simple : il s’agit du mélange d’une crème anglaise et d’une crème fouettée, le tout passé au froid. On va donc commencer par la crème anglaise.
  • Mélangez les jaunes avec le sucre. Vous pouvez les monter en crème blanche en fouettant énergiquement, mais ce n’est pas nécessaire.
  • Faites chauffer le lait à feu doux (ou au micro-ondes en surveillant très régulièrement). Inutile de le faire bouillir ou d’ajouter quoi que ce soit dedans. Les madeleines viendront ensuite 😉

    DSCN1946

    …Paré à mélanger !

  • Une fois le lait chaud, incorporez-le dans le mélange jaune/sucre en remuant bien. Inutile de tout mettre, mais essayez de verser au moins les deux tiers. C’est important pour fluidifier le mélange jaune/sucre et le mettre à température. Sans cette opération, il se mettrait à cuire à peine arrivé dans le lait !
  • Une fois cette opération effectuée, remettez le tout dans la casserole, et faites chauffer à feu doux en remuant régulièrement.
  • La crème anglaise doit épaissir mais pas bouillir. Si elle bout, elle prend immédiatement des grumeaux et elle est ratée (même si, entre nous, il suffit d’un coup de mixeur pour cacher ça)
  • Votre crème est cuite lorsqu’elle nappe la cuillère et n’efface pas la trace lorsque vous passez le doigt dessus :

    Glace crème anglaise cuite

    La crème est cuite !

  • Éteignez le feu dès la crème cuite, et versez-la dans le saladier.
  • Découpez quatre madeleines en petits morceaux, et rajoutez-les à la crème. Mixez le tout pour avoir une texture bien homogène. La saveur de madeleine n’en sera que plus puissante !
  • Laissez refroidir, éventuellement au frigo, recouvert d’un film de plastique alimentaire touchant la crème (ce qui s’appelle filmer au contact)
  • Vous pouvez faire un petit break de dix minutes, le temps de laisser refroidir la crème anglaise, mais ce n’est pas obligatoire.
  • Sortez la crème froide du réfrigérateur, et versez-la dans le deuxième saladier.
  • A l’aide du fouet électrique, montez la crème (environ 7-8 minutes). C’est comme faire une chantilly, mais sans sucre ! Au final, votre crème doit être aérienne, avoir doublé de volume, et vous devez bien voir la trace du fouet.

    Glace paré à mélanger

    à droite, la crème anglaise, à gauche, la crème fouettée ! Le choc des titans peut commencer !

  • Mélangez la crème fouettée dans la crème anglaise (dans ce sens, et pas l’inverse). Effectuez de beaux mouvements, en enveloppant la crème anglaise avec la crème fouettée. Comme pour incorporer les blancs dans une préparation !
  • Une fois le tout mélangé, rajoutez les deux dernières madeleines coupées en petits morceaux. Elles permettent de rajouter de la mâche et un petit côté artisanal à votre glace !
  • Maintenant, on turbine ! Si nécessaire, sortez le bloc de froid du congélateur.

    glace à turbiner.jpg

    ça tourne !

  • Versez votre crème dans la turbine, et laissez tourner 20 minutes. Vous pouvez rester planté devant si ça vous amuse, vous verrez, la texture change à vue d’œil !
  • Une fois ce temps passé, vous devez avoir une crème bien froide et onctueuse, ressemblant déjà à une glace de glacier (mais un chouïa plus coulante). C’est le moment de la mettre dans sa boîte.
  • Réservez la glace au congélateur jusqu’à consommation. Elle prendra sa texture finale à ce moment-là. N’oubliez pas de sortir la boîte dix minutes avant la dégustation, pour avoir une belle texture crémeuse et faire de belles boules !Glace 1

    J’ai choisi de servir ma glace dans d’anciennes coupes à champagne, et accompagnée de morceaux d’abricot frais pour donner une touche d’acidité. Le dessert parfait pour un déjeuner d’été !

    Et vous, quelles sont vos idées de desserts frais et originaux ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
August 17, 2017

Tags: ,
  • Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *