Suprême mousse au chocolat noir

 

Nos grand-mères  avaient l’art de faire les bonnes choses…et cette recette de mousse au chocolat ne vous laissera sûrement pas indifférent ! On connaît tous la recette classique, celle aux blancs d’œufs. Oui, mais que faire des jaunes ?

Cette recette vous comblera à tous  points de vue. Non seulement elle permet d’utiliser les jaunes (et donc de ne pas se casser la tête pour leur trouver une utilisation), mais elle a en plus un goût beaucoup plus riche ! Ce n’est pas que du chocolat fondu, du beurre, et des blancs d’œufs ; c’est un vrai dessert, à l’ancienne, celui qui vous renvoie au temps des bancs d’école, et qui fera dire à vos enfants « la meilleure cuisine est celle de mes parents ! ».

Alors on met son plus joli tablier, et on s’y met !


Pour 4 bols
Temps nécessaire : 30 minutes de préparation + 6 heures au réfrigérateur
Coût :

Matériel :

2 saladiers (il en faut un pour monter les blancs et l’autre pour la préparation. En somme, il vaut mieux en avoir un en métal !)
1 fouet à main (peut être remplacé par une cuillère en bois, mais le résultat est bien meilleur au fouet)
1 maryse (a.k.a. spatule en plastique super pratique pour racler les bords d’un saladier. Peut aussi être remplacée par une cuillère en bois, mais la spatule est super pratique)
1 fouet électrique pour monter les blancs
vos plus jolis bols/verres/cuillères déco pour la présentation (encore que pour les cuillères déco, je recommande de faire solidifier la mousse d’abord puis de la mettre en forme de quenelle dans la cuillère)
1 balance de cuisine
2 petits bols pour la pesée (facultatif)
2 casseroles, une petite et une un peu plus grande, pour le bain-marie


Ingrédients :

70 grammes de chocolat de cuisine
1 pincée de café (celui qu’on met dans la cafetière, pas de l’instantané. Si vous n’aimez pas ça, pas d’inquiétude, c’est facultatif. Mais c’est un véritable apport au dessert)
50 grammes de beurre
2 œufs
50 grammes de sucre
20 grammes d’amandes effilées pour décorer (si vous voulez)


Préparation : 

  • Avant toute chose, sortez le beurre du réfrigérateur et pesez-le. S’il le faut, faites-lui faire un stage sur le radiateur ou dans le micro-ondes.

Il faut qu’il soit au moins aussi souple qu’une pommade, au mieux à moitié fondu. Mais pas trop chaud, il ferait cuire les jaunes lors de l’incorporation et vous obtiendrez des grumeaux…

  • Cassez vos œufs en séparant bien les blancs des jaunes. Si une de vos terrines est en métal, mettez les blancs dans celle-ci. Ensuite, direction le réfrigérateur jusqu’à ce qu’on ait besoin d’eux. Ils montent mieux lorsqu’ils sont frais !
  • Remplissez la plus grande des casseroles d’eau jusqu’à la moitié. Posez l’autre casserole par-dessus (le fond ne doit pas nécessairement tremper, le bain-marie fonctionne aussi sous l’effet de la vapeur), et laissez chauffer à feu doux (l’eau doit éviter de bouillir).

Bravo, vous avez fait un bain-marie ! Cassez votre chocolat dans la casserole du dessus, et laissez chauffer tout doucement. Le chocolat va gentiment fondre, et pendant ce temps, on continue la préparation à base de jaunes !

  • Battez vos jaunes à l’aide du fouet à main, en rajoutant de temps en temps une cuillerée de sucre. Le mélange doit vite devenir mousseux, presque blanc. Avec le fouet, c’est fait en quelques secondes 🙂
  • Le chocolat est prêt lorsqu’il a la consistance d’une pâte. Pour le savoir, remuez-le 🙂 C’est un ingrédient sournois, il peut être parfaitement fondu et pourtant garder l’apparence des morceaux que vous avez mis à fondre (vécu). Ne le laissez pas trop longtemps, ou il risque de recristalliser et ne sera plus bon à rien.
  • Une fois le chocolat prêt, rajoutez-le à votre mélange aux jaunes. Pour cela, éteignez d’abord le feu sous le bain-marie.
  • Prélevez une cuillère à soupe de chocolat, rajoutez-la au mélange jaunes-sucre, et fouettez ! La casserole doit illico retourner dans le bain-marie (éteint, mais encore chaud). Le chocolat restera à bonne température et restera manipulable, sans pour autant cristalliser (il ne va pas en avoir le temps).
  • Recommencez l’opération jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de chocolat et que le mélange soit bien homogène.
  • Vous avez fini avec le chocolat ? Rajoutez la pincée de café 🙂 (marche aussi avec de l’extrait de vanille, de l’extrait de café, de la cannelle, ou de la poudre de noisette. Évitez juste les préparations trop liquides, ou le mélange ne se tiendra pas et vous retrouverez une pâte liquide au fond du bol…)
  • Mettez votre mélange au chocolat de côté, et sortez les blancs du réfrigérateur.
  • A l’aide du fouet électrique, montez les blancs en neige ferme (en ôtant le fouet, il doit laisser un petit pic comme un bec d’oiseau).
  • Évitez de mettre le fouet trop fort, ou les blancs monteront trop vite et deviendront trop compacts (Oui, c’est possible).
  • Une fois vos blancs prêts, prenez votre spatule. Prélevez environ un tiers des blancs, et rajoutez-les au mélange chocolat/jaunes.
  • Mélangez doucement, en enveloppant les blancs de la préparation au chocolat. Soyez patient, ça en vaut la peine !
  • Recommencez jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de blancs.
  • La préparation est bien épaisse et homogène ? Bravo, vous avez presque fini ! Mettez la mousse dans vos bols de présentation, et direction le réfrigérateur pendant 6 heures !
  • Parsemez d’amandes effilées avant de servir.

Si vous voulez faire mouche, soyez certain que ce dessert y réussira. La mousse au chocolat est le dessert des enfants, mais celle-ci vous donnera sûrement une réputation de cuisinier hors pair ! Vous pouvez même la personnaliser en rajoutant une cuillère à café de liqueur ou quelques gouttes d’arôme d’eau de fleur d’oranger ou de violette à la place du café.

…Pour séduire les petits et les grands…

Rendez-vous sur Hellocoton !
août 13, 2017

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *