Des Hélènettes pour utiliser les jaunes d’œufs

 

…ou la réponse de nos grand-mères à ce souci de tous les cuisiniers !

On s’est tous, un jour ou l’autre, posé la question. Que faire avec les jaunes d’œufs ? Faire un plat  avec des blancs d’œufs, c’est bien. Visitandine, meringue, tout ce que vous voulez. Mais qui dit utilisation des blancs, parle aussi de jaunes qui restent…et là, quoi faire ? Une mayonnaise, soit…une crème anglaise, si on veut…et si on innovait un peu ? Et si on innovait avec une recette de grand-mère ?

J’ai fouillé dans mes vieux grimoires, et voilà le résultat ! Ce sont des petits gâteaux, que vous pouvez aromatiser comme vous voulez (ici à la poudre de noisettes), en fonction de votre placard. Ils peuvent accompagner une crème (ou la mousse préparée avec les blancs), se manger seuls au goûter, et leur saveur est festival aussi coloré que leur nom est poétique.

En les préparant, je n’étais pas loin de me prendre pour la Belle Hélène, préparant des douceurs avant le retour de son valeureux Pâris…

Alors c’est parti pour les hélènettes !


Pour une dizaine de gâteaux
Temps nécessaire : 30 minutes (tout compris et en prenant son temps)
Coût : (les restes du placard !)

Matériel :

1 terrine pour mélanger
1 cuillère en bois (ou un fouet à main si vous êtes bien équipé)
1 bol (pour peser et ramollir le beurre)
papier sulfurisé
1 balance de cuisine
1 four
1 poche à douille (si vraiment vous voulez faire les choses bien…autrement, deux cuillères à café suffisent)


Ingrédients :

1 jaune d’œuf
50 grammes de sucre en poudre
50 grammes de farine
40 grammes de beurre
50 grammes de poudre de noisettes (ou poudre d’amandes ; si vous voulez mettre un corps liquide à la place, comme de l’eau de fleur d’oranger ou du rhum, rajoutez environ 20 grammes de farine pour garder de la consistance. Pour des pépites de chocolat ou autre type de texture, rajoutez 10 grammes de farine)


Préparation :

  • Sortez votre beurre en avance, et pesez-le.

Cette recette demande un beurre ramolli, dit aussi beurre pommade. Il y a bien sûr la technique de mettre le bol 15 minutes à côté du radiateur, mais soyons francs : 1) Il faut être en hiver pour recourir au chauffage ; 2) Le beurre risque de fondre (valable également pour le four, le micro-ondes, et le bain-marie. Donc si vous avez le temps, sortez-le en avance ! (Evidemment, si votre meilleure amie arrive dans 5 minutes avec ses trois enfants pour le goûter, c’est un peu court, et on excuse le micro-ondes)

  • Préchauffez le four à 180°C.
  • Mettez votre jaune d’œuf dans la terrine, et ajoutez le sucre.
  • Mélangez avec la cuillère en bois ou le fouet à main. Le mélange doit devenir blanc et mousseux (c’est très facile à faire, mais il faut un peu d’huile de coude. Ou alors, utilisez le fouet électrique !)
  • Une fois votre beurre à consistance pommade, rajoutez-le au mélange, et remuez vigoureusement.

Evitez de laisser de petits blocs dans la pâte, ils feraient des poches de gras ! Si vous ne parvenez pas à les mélanger, enlevez-les. Mieux vaut que ça plutôt que trouver des gâteaux à moitié frits à la sortie du four…

  • Une fois la pâte bien lisse, rajoutez la farine et la poudre de noisettes (ou d’amandes, ou les pépites de chocolat, etc. Si vous voulez rajouter quelque chose de liquide, comme un alcool, attendez d’avoir bien mélangé la farine).
  • Vous devez maintenant avoir une pâte lisse, consistante, qui peut tenir dans une cuillère (si vous avez une soupe, posez-vous des questions)
  • Remplissez la poche à douille (douille ronde classique 8mm, inutile de prendre la douille cannelée, les biscuits s’étalent à la cuisson – sans faire de bulles d’air, c’est important ! Et en plus c’est super énervant d’entendre le « pop ! » au lieu de voir sortir sa pâte…), et faites de petits tas bien espacés sur la plaque du four. Si vous n’avez pas de poche à douille, remplissez généreusement une cuillère à café de pâte, et faites glisser le tas sur la plaque.
  • Une fois encore, espacez bien !!! Les gâteaux s’étalent à la cuisson. Ils feront normalement de beaux biscuits ronds 🙂
  • Enfournez au four préchauffé à 180°C pendant 8 à 10 minutes (ça dépend de l’épaisseur de vos biscuits). Les gâteaux sont prêts lorsqu’ils ont une belle couleur blond pâle, légèrement plus sombre sur les bords. Ils doivent avoir le cœur moelleux, mais la croûte croustillante !

L’hélènette se déguste tiède ou froide, et peut même se tremper dans le café pour le goûter 😉 Comme tous les biscuits, conservez-la dans une boîte métallique, pendant pas plus d’une dizaine de jours.

Pour un trait d’humour, offrez-les dans une jolie boîte à votre amie Hélène ; ça va sûrement la changer de « Hélène…je m’appelle Hélène…et toute mes peines… »

Et même si vos amis s’appellent autrement, n’hésitez pas à leur en donner ! C’est tellement bon !!

Rendez-vous sur Hellocoton !
août 13, 2017

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *