Soupe de la semaine #2 : Crème du Barry

 

Les recettes d’antan sont décidément les meilleures…et les plus imagées !

Pourquoi du Barry ? Je n’en ai aucune idée. Peut-être que la comtesse, maîtresse de Louis XV, était friande de ces potages… Quoique pour ce que je sais de la cuisine de cette époque, une recette pareille me paraît un peu trop simple pour la Cour du XVIIIe siècle. Ou pas assez calorique (parce qu’il ne faut pas se voiler la face, ils étaient bien sapés mais mangeaient très gras).

Ce potage est tout simple à faire : du chou-fleur, de l’eau, des épices (ici du poivre, mais le curry s’y met très bien aussi), et bien sûr un jaune d’œuf pour lier ! C’est un véritable velours, avec la touche relevée des épices, et le jaune d’œuf pour donner de la consistance à l’ensemble !

Ce n’est pas spécialement une recette de régime, mais elle est assez complète et peu presque servir de repas à elle seule. Et puis franchement, j’ai vu des recettes bien pires (des potages au lard, vous imaginez ?)

Alors, qui me suit ?


Pour 8 personnes
Temps nécessaire : 1 heure
Coût :

Matériel :

1 casserole
1 saladier (il faut récupérer l’eau de cuisson)
1 cuillère en bois pour remuer
1 mixer plongeant 
1 passoire


Ingrédients :

1 chou-fleur de taille moyenne (ni un géant, ni un porte-clés !)
1 L 1/2 d’eau
2 jaunes d’œuf pour lier
30 grammes de farine
30 grammes de beurre
1 petite poignée de gros sel
1 pincée de poivre


Préparation :

  • Faites bouillir l’eau avec le gros sel.
  • Découpez tranquillement votre chou-fleur, si vous en avez choisi un frais (J’ai personnellement pris des fleurs surgelées, c’était un reste de mon congélateur).
  • Si votre chou-fleur est frais, séparez-bien toutes les petites branches, et surtout lavez à grandes eaux ! C’est une plante qui pousse au ras du sol, et qui dit sol dit terre, et saletés (à moins que vous ne soyez encore à l’âge de manger de la boue, auquel cas je vous félicite de savoir lire avant d’être entré à l’école).
  • Laissez mijoter 20 minutes à feu doux. Le chou-fleur est cuit lorsque la pointe d’un couteau s’enfonce sans problème dans la fleur. Un peu comme un gâteau 🙂
  • Lorsque le chou est cuit, placez le saladier sous la passoire, et égouttez. Il est très important de récupérer l’eau de cuisson ! Elle sert à faire de votre plat une soupe, et non une purée 🙂 On pourrait utiliser de l’eau « classique », réchauffée à la bouilloire, mais celle-ci s’est imprégnée du chou-fleur. C’est comme un bouillon, et le goût est bien meilleur !
  • Votre chou est bien égoutté ? Versez l’eau du saladier dans votre casserole maintenant vide. Réservez. On s’en ressert bientôt !
  • Mettez votre chou-fleur dans le saladier, sauf quelques fleurs qui vous serviront à décorer.
  • C’est le moment de mixer ! On pourrait mixer directement dans la casserole, mais la lame du mixer plongeant risque d’abîmer le matériel.
  • Mixez votre chou-fleur sans laisser de morceau. Vous devez obtenir une belle purée bien lisse et d’un blanc cassé (sauf si vous utilisez un de ces légumes anciens de couleur violette ou autre, mais je ne sais absolument pas s’ils réagissent comme ceux qu’on trouve en supermarché).
  • Remettez votre purée dans l’eau, et rallumez le feu.
  • Rajoutez la farine, et remuez vivement (sans faire déborder la casserole^^).
  • Une fois toute la farine est incorporée, laissez mijoter 20 minutes à feu doux. N’oubliez pas de saler et poivrer ! (et donc de goûter^^)
  • Une fois les 20 minutes écoulées, éteignez le feu.
  • Rajoutez le jaune d’œuf, et remuez bien. Faites vite, autrement il risque de cuire !
  • Rajoutez également le beurre.
  • Versez dans les bols, et décorez avec les fleurs que vous avez réservées un peu plus tôt 🙂

Alors, n’est-ce pas une tuerie ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
août 7, 2017

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *