Le vin d’oranges

 

Ou comment créer son propre cru…

Il fait beau, il fait chaud, vous restez allongée au soleil (n’oubliez pas la crème solaire), au bord de la piscine de préférence. Avec un bouquin, c’est encore mieux. Et puis viens l’heure de l’apéritif. Le rosé c’est pas mal, mais vous, vous voulez quelque chose de frais et sucré. Légèrement alcoolisé, pour éviter que ça monte à la tête. Et fait maison, bien sûr, sans tous ces additifs et produits au nom suspect.

J’ai une grande nouvelle : Le vin d’oranges est fait pour vous !

Pour mon arrière-grand-mère aussi, manifestement, puisque j’en ai retrouvé une recette dans son cahier !

La mauvaise nouvelle, c’est que ça vieillit un an. Mais la bonne c’est que non seulement il a un délicieux goût sucré, mais en plus il se garde des années, et peut même être offert à Noël/anniversaire/dîner chez les amis ! Avouez que vous rêvez tous de pouvoir offrir quelque chose de fait maison 😉

Et si vous le faites aujourd’hui, il sera parfait pour l’été prochain !


Préparation : 1 heure pour la liqueur de base + 3 semaines de macération + 1 heure pour la mise en bouteilles
Vieillissement : 1 an (il garde son goût « jeune » jusqu’à 9 mois environ, le reste est de l’affinage)
Durée de vie : ça dépend de votre descente (avec modération tout de même). Mais il peut se garder plusieurs années, dans un endroit frais et sec (et de préférence sombre)
Pour environ six bouteilles
Coût : €€ (cela dit, le rapport qualité/prix est rempli à 200%)


Matériel nécessaire :

POUR 6 BOUTEILLES

6 bouteilles avec leur bouchon (les bouteilles de vin peuvent très bien faire l’affaire, mais je recommanderais d’en ôter l’étiquette) + 1 bouteille vide
–> à ce propos, désolée de vous spoiler, mais il vous faut 6 litres de vin. La septième bouteille servira pour le surplus dû à l’ajout du macérât).
1 grand saladier (à moins que vous n’ayez un chaudron géant ce qui serait encore mieux)
1 louche
1 entonnoir
1 balance de cuisine


Ingrédients :

1/2 L de liqueur de fruits (ou pour fruits, ça fait le même effet ; il faudra compter 8 cL par bouteille de vin d’oranges)
6 L de vin blanc moelleux (le type de bouteille qui coûte entre 2 et 3 € au supermarché ; j’ai personnellement utilisé un Côtes de Bergerac « mis en bouteille par le chais vinicole à Saint-Martin au Laërt », donc même pas un vin de château, et ça passe très bien. Mon arrière-grand-mère notait « bordeaux blanc ordinaire ». Donc évitez le grand cru 😉 )
1 kg de sucre en poudre (>6 x 165 grammes plus précisément)
6 oranges non traitées (ou alors vous pouvez appelez ça « vin d’oranges et de pesticides »)


Préparation :

JOUR 1

  • Lavez les oranges (elles sont peut-être non traitées, mais on n’est jamais trop prudents).
  • Prélevez les zestes en tentant de prendre le moins possible dans la partie blanche de l’orange (Plus il y a de partie blanche, plus le vin sera amer. Vous comprenez pourquoi j’ai mis 1 heure de préparation ?^^ C’est long, mais le résultat en vaut la peine.).
  • Une fois les zestes prélevés, mettez-les dans la liqueur de fruits (vous pouvez utiliser une bouteille séparée, un saladier (qu’il faut bien couvrir), une carafe, etc.)
  • Laissez macérer 3 semaines (il n’est pas nécessaire de mettre le macérât au frais ; je l’ai personnellement mis avec la bouteille d’huile, rangée sous le plan de travail).

JOUR 22

  • Prenez le saladier et versez-y le contenu de la première bouteille de vin.
  • Rajoutez 8 cl de macérât (sans les zestes ; à ce stade de la préparation, ils ont transmis leur goût au macérât) et 165 grammes de sucre.
  • Mélangez bien (une louche est très pratique pour cela).
  • Versez dans la bouteille. Fermez en enfonçant le bouchon aussi loin que possible.
  • Répétez l’opération avec chaque bouteille (N.B : à cause de l’ajout du macérât, vous aurez rempli chaque bouteille avant d’avoir vidé votre saladier.
  • Mettez le surplus dans la septième bouteille.
  • Une fois la préparation terminée, déposez les bouteilles dans un endroit sombre, frais, et sec, de préférence couchées (si vous avez bien fermé, le vin ne gouttera pas du bouchon).
  • Laissez vieillir un an.

Le vin d’oranges peut se boire en toute saison ; en été, la bouteille peut se conserver au réfrigérateur. En hiver, elle reste dans le placard à liqueurs (évitez quand même de lui imposer trop de changements de température). Et si vous n’aimez pas les oranges, il marche très bien avec des citrons !

Pour servir, ne remplissez pas un verre à vin, mais servez plutôt dans des verres type verre à porto. Si vous n’en avez pas, remplissez à moitié le verre à vin. Le vin d’oranges est un alcool d’environ 15°.

Et parce qu’on ne le dit jamais trop : à consommer avec modération 😉

Et vous, quelles sont vos recettes de liqueurs familiales ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
août 6, 2017

Étiquettes : , ,
  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *